Révolution à la piscine de Carouge

Révolution à la piscine de Carouge

Par dans GHI le 9 septembre 2015

Le bassin quinquagénaire de la Fontenette va subir un lifting radical et novateur qui lui permettra d’ouvrir toute l’année.

A Carouge, la piscine de la Fontenette est victime de son succès. Certains week-ends, la file s’étire même longuement devant les caisses. Le nombre de baigneurs reste en effet limité à 1500 dans une enceinte que le chantier du CEVA a considérablement réduite.

Et si l’été connaît des pics de fréquentation gérables, l’hiver, la demande reste constante et forte. Or, remarque la maire, Stéphanie Lammar (PS), «sur le territoire communal, nous ne disposons que du bassin couvert des Pervenches dont les 25 m sont très disputés. Par ailleurs, les Vernets tout proches sont également saturés.»

Ouvrir même l’hiver

Un nouveau bassin couvert de 50 m semblait nécessaire. L’installation devait toutefois concilier les besoins souvent contradictoires des sportifs accomplis ou des adeptes du water-polo, mais aussi des écoles, des familles et des ados.

Révolution à la piscine de Carouge

Des dalles novatrices permettront de chauffer l’eau à moindre coût. DR

Une solution a pourtant été trouvée et elle est pour le moins originale: «Nous avons été agréablement surpris par l’étude commandée dans ce sens», témoigne Mme Lammar. «Elle nous a révélé que les installations de la Fontenette, quoique datant de 50 ans, étaient non seulement en très bon état, mais encore sous-utilisées»

L’étude propose alors d’ouvrir la Fontenette en hiver. Une piscine en plein air ouverte en plein décembre, voilà qui semble peu logique! «Ne vous y fiez pas, continue Mme Lammar, en chauffant l’eau du bassin, vous pouvez ouvrir toute l’année. De plus, les frais de chauffage d’un bassin en plein air de 50 m sont plus bas que ceux du même bassin couvert, car il faut alors chauffer l’entier de la halle qui le surplombe.»

Des dalles novatrices
La perte thermique due aux températures hivernales sera extrêmement faible grâce à une technique novatrice. Hors des heures d’ouverture, la piscine est recouverte de dalles amovibles utilisant les propriétés isolantes de l’air. Au moment de l’utilisation, les plaques tombent au fond du bassin pour former les lignes d’eaux peintes sur elles. «Ce système, déjà utilisé à Mulhouse, permet une utilisation du bassin 365 jours par an», précise Mme Lammar. Les coûts limités de cette solution permettent même d’envisager la construction d’un bassin couvert dédié aux loisirs. «A la place du terrain de foot synthétique jouxtant la piscine pourrait s’édifier un bassin de 33 m adaptable pour le water-polo, les écoles ou l’aquagym.»

Objectif 2019

Cet article est paru dans le GHI du 9 septembre 2015, sous le titre : «Piscine de la Fontenette ouverte en hiver».

Vous pouvez également le lire sur le PDF du journal

La Municipalité a reçu en mai dernier le blanc-seing du Municipal pour lancer un concours d’architecture. «Dans le détail, tout reste encore à définir», tempère Stéphanie Lammar. Ainsi, un partenariat public-privé pourrait être trouvé et un fitness ou un centre de wellness intégrés au projet pour autant que les frais d’exploitation et les tarifs horaires restent mesurés.

Si tout se passe bien, le crédit de construction pourrait être voté en 2016, tandis que les premiers baigneurs sont attendus pour 2019.

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle (et recevez les meilleurs articles publiés).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+