Le désespéré, Gustave Courbet, 1833

Qui a – encore – peur de Pierre Maudet?

Par dans Chroniques, Commentaires, Politique le 15 janvier 2019

Démissionnera, démissionnera pas? A la merci, ce soir, de l’Assemblée générale de son parti, Pierre Maudet compte ses amis et – surtout – ses obligés.

Car il est moins question pour lui de fidélité que de contrainte. Tous ceux et celles qui doivent leur place, leur aisance ou une partie de leur pouvoir à la galaxie PLR auront été contactés et leur mémoire rafraîchie. De même, ceux dont la stabilité sociale future dépend du bon vouloir du magistrat et de ses affidés, ont été priés de sortir du bois pour le soutenir à son poste.

En effet, Pierre Maudet a tissé, en un peu plus de 15 ans, des rets solides qui tiennent entre leurs mailles tous ceux qui ont eu besoin d’un service. Plus encore, par une gestion délibérément violente de l’Etat, il a fait rentrer dans le rang – par la peur ou par la force – tous ceux qui ont vu un proche pâtir d’avoir résisté à l’ogre PLR.

Il est des fidélités qui ne se gagnent bien que par la menace

Ainsi, que de carrières brisées, d’hommes laminés, de destins brutalement interrompus par ces années de pouvoir volontairement violent exercé dans l’administration, l’économie et la politique par la paire Maudet-Longchamp!

La recette pourrait encore se révéler gagnante face aux militants, car la puissance oblige bien plus que l’amitié. Il est des fidélités qui ne se gagnent bien que par la menace. Dès lors, le défi de Pierre Maudet n’est pas de savoir s’il a des amis fidèles dans l’assemblée (on sait bien les limites d’une telle loyauté), mais jusqu’à quand il sera craint. ♦


Lire aussi
Les USA peuvent détruire des sociétés étrangères d’un claquement de doigts. L’utilisation par l’Amérique de ses nouvelles armes démontre sa puissance et accélérera simultanément son déclin relatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+