Mandatée par Bilan, la plateforme indépendante InsideAirbnb livre ses chiffres pour Genève. Résultat: des centaines d’appartements sont retranchés de la location.

Dire «oui», c’est encore ne rien dire. En acceptant la traversée du lac, les Genevois ne s’engagent en effet à rien d’autre que d’en inscrire le principe dans la Constitution cantonale.

La réforme de la tarification des actes médicaux dans l’assurance de base crée une nouvelle menace. La chirurgie ambulatoire pourrait subir un ralentissement brutal.

«En Suisse, il est possible d’effectuer une prière dans les transports publics. Qu’en pensez-vous?» Cette question toute simple sème une tempête émotionnelle en Suisse romande depuis le 13 mars.

L’association des Amis de la plage a été sèchement remise au pas par la Tribune de Genève. Sur ordre, les articles du quotidien genevois ont disparu du site de l’association qui milite en faveur du projet de plage publique aux Eaux-Vives.

Le site des partisans du oui à la rénovation du Musée d’art et d’histoire (MAH+) a été piraté. Les ordinateurs s’y connectant sont la cible d’un virus. Ce code malicieux peut prendre possession de la machine, lire, télécharger les données, copier les mots de passe ou injecter de la publicité non désirée.

A Cologne, lors de la soirée du Nouvel An, il n’y a pas eu de nombreux viols; des réfugiés syriens n’ont pas violé d’Allemandes; il ne s’agissait pas de musulmans comblant la misère sexuelle à laquelle les condamnerait une religion mal comprise. Ca vous étonne? Lisez plus loin!

Radios et gazettes le clament: «L’Iran est à prendre». Economiquement parlant s’entend. La levée des sanctions internationales devant les garanties données par les Iraniens sur la non-confection d’une bombe atomique a donné des ailes aux espoirs de tous ceux qui exportent marchandises ou savoir-faire. (cliquer sur les images pour les agrandir)

A Cologne, le 31 décembre, des centaines de personnes, désignées par de nombreux témoins comme étant des migrants, ont envahi le centre-ville. Ils s’en sont notamment pris aux femmes présentes dans les rues, alors que la police, dépassée par le nombre, restait impuissante.

Le site de Médias Suisses, l’organisation faîtière des éditeurs privés romands est hacké par un pirate se disant Marocain et affirmant que le public est « manipulé et hypnotisé par les médias ». L’adresse www.mediassuisses.ch affiche désormais un message en anglais sur fond noir et un blason représentant le drapeau du Maroc.

Top
Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+