ParcoursCe que je croisFormulaire de contact

Vue de Genève la nuit

Observateur toujours étonné et jamais cynique du petit monde genevois, j’en tire la substantifique – et parfois horrifique – moelle depuis une quinzaine d’années.

Tour à tour rédacteur en chef de GHI puis directeur général de Léman Bleu Télévision, j’aime avouer à demi-mot n’avoir pas envie de me lancer en politique «parce que je ne déteste pas assez les gens».

Mon regard, mi-amusé mi-critique, permet au lecteur de passer indifféremment du détail au général et ainsi de saisir, même dans les péripéties locales, quelques-unes des ficelles qui meuvent le monde.

Les articles publiés sur ce site d’information sont le résultat de ma pratique journalistique au jour le jour. Ils suivent les standards de la branche.

Email:charles-andre «à» aymon.info

Etre journaliste, comme je le suis passionnément depuis une quinzaine d’année, c’est d’abord être à l’écoute des gens, les regarder dans les yeux, se tenir au même niveau qu’eux, ni au-dessus ni à côté. Puis écouter et transcrire.

Des mots simples qui recouvrent des devoirs exigeants.

Depuis quinze ans je tente d’éviter l’écueil majeur des médias modernes: poser au donneur de leçons alors que notre travail, au contraire, est d’en prendre.

Car la fatuité arrive rapidement à qui fréquente le pouvoir et la tentation est grande d’écrire à la foule depuis le piédestal du sachant. La composition sociologique actuelle de la profession ne fait rien pour arranger les choses. Issu de la classe moyenne, instruit et avide de respectabilité, le journaliste moderne applique volontiers sur la ville une grille de lecture étroite.

Il est tenté de partager tout naturellement la vision dominante de l’actualité, celle du pouvoir, celle de la majorité. Dans ces conditions, comment pourrait-il se faire le témoin de ce qui surgit, dérange, innove? Comment pourrait-il le remarquer, même? Et le retranscrire?

C’est avec ces réflexions en tête, et en luttant constamment contre cette pente naturelle des médias en ce début de 21e siècle, que j’ai construit ma pratique du métier. C’est là toute la noblesse et tout le défi du journalisme.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Lire la suite Commentaires fermés sur Contact
Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+