The Economist (05.03.18) revient sur la stratégie de guerre économique récemment mise en oeuvre par l’administration Trump. Dans le regard affûté de son éditorialiste, qui signe simplement Schumpeter, on voit passer 70 ans de sanctions économiques US.

Radios et gazettes le clament: «L’Iran est à prendre». Economiquement parlant s’entend. La levée des sanctions internationales devant les garanties données par les Iraniens sur la non-confection d’une bombe atomique a donné des ailes aux espoirs de tous ceux qui exportent marchandises ou savoir-faire. (cliquer sur les images pour les agrandir)

Une des nouveautés de la situation géopolitique actuelle est l’entrée dans le champ médiatique efficace de la Russie, de la Chine et dans une moindre mesure l’Iran.

Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+