Même si l’Amérique tente de nouer un accord avec la Corée du Nord, ailleurs le contrôle des armes s’effrite. 

Radios et gazettes le clament: «L’Iran est à prendre». Economiquement parlant s’entend. La levée des sanctions internationales devant les garanties données par les Iraniens sur la non-confection d’une bombe atomique a donné des ailes aux espoirs de tous ceux qui exportent marchandises ou savoir-faire. (cliquer sur les images pour les agrandir)

Une des nouveautés de la situation géopolitique actuelle est l’entrée dans le champ médiatique efficace de la Russie, de la Chine et dans une moindre mesure l’Iran.

Dix jours à parcourir un pays mis au ban de la communauté internationale. De Téhéran à Bandar Anzali, de la Caspienne à Ispahan, quelques photos pour saisir la vie intense qui parcourt l’Iran (cliquez sur les photos pour les agrandir).

Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+