Des soupçons qui planent sur les révélations issues des Panama Papers, certains sont aisés à réfuter. La faible proportion de noms américains sur les listes de personnes ayant créé des sociétés off-shore via Mossack Fonseca s’explique ainsi principalement par l’histoire récente.

Facebook IconTwitter IconIMa page Google+IMa page Google+